appel gratuit

La performance énergétique d’un logement et son prix de vente

  Sommaire
Tandis que la performance énergétique d’un logement devient de plus en plus importante, les prix de l’immobilier suivent eux aussi la cadence. Alors qu’est-ce que la valeur verte exactement et que peut-on retenir de celle-ci ?
La performance énergétique d’un logement et son prix de vente

Performance énergétique d’un logement : quésaco ? 

La performance énergétique se caractérise par la quantité d’énergie consommée chaque année par un bâtiment / logement.

Considéré comme un enjeu majeur pour la neutralité carbone, de nombreuses démarches sont aujourd’hui mises à disposition pour réduire sa dépense énergétique et donc, diminuer l’émission de gaz à effet de serre. La performance énergétique est une “donnée” permettant de mesurer l’efficacité énergétique d’un bâtiment / logement.

En parallèle, elle désigne également le rapport entre l’énergie absorbée et celle consommée à l’intérieur. 

Pour améliorer la performance énergétique d’un logement / bâtiment, il faut réaliser un audit énergétique et concrétiser de nombreux travaux :

  • L’isolation
  • Équipements techniques économiques (ventilation, pompe à chaleur…)
  • Améliorer les zones de déperdition de chaleur
  • Installer des thermostats 

Afin de réaliser tous ces travaux, de nombreuses aides financières sont disponibles :

  • prime énergie
  • chèque énergie
  • éco-prêt à taux zéro
  • MaPrime Rénov’
  • subventions de l’ANAH,
  • les aides régionales et territoriales
  • le dispositif des CEE (Certificats d’Économie d’Énergie)

La corrélation entre la performance énergétique et le prix de vente : 

Selon notaires.fr, la majorité des logements anciens vendus en 2020, sont issus d’une étiquette D soit 39% suivis par les logements classés E soit 24%. En effet, les logements classés A ou B, ne représentent que 7% des logements anciens vendus contre 11% pour ceux en étiquette F ou G. 

En parallèle, les passoires thermiques se vendent entre 5 et 20% moins chères que celles classées D. Les logements aux étiquettes A ou B, sont vendus entre 6 et 7% plus cher que celles classées D.

La performance énergétique d’un logement et les prix de vente

Cette différence de prix s’explique tout simplement par la valeur des logements grâce au DPE. En effet, un logement étiqueté A est un bien dont la consommation d’énergie est moindre. Prenant bien également en compte ses capacités d’isolation thermique et son impact environnemental.

Sa valeur immobilière est donc élevée, ainsi s’ensuit un prix plus onéreux qu’un logement classé D dont les travaux sont encore à réaliser pour l’acheteur. 

Néanmoins bien qu’un logement ait une bonne performance énergétique, celle-ci peut coûter moins cher qu’un logement dont le DPE est mauvais. Certaines exceptions peuvent s’expliquer par la zone géographique. 

Ces villes dont le logement énergivore coûte plus cher qu’un bien classé A. 

Il existe cependant des villes en France où les logements étiquetés A, sont plus onéreux. Selon seloger.com, à bordeaux, le prix au mètre carré d’un logement vaut 4 529 euros. Hors celui d’une habitation étiquetée E, en vaut 4 907. Une différence de 378 euros qui n’est cependant pas moindre pour des acheteurs.

Nous citons : “À Angers et à Caen, un logement étiqueté E coûte respectivement 10 et 12 % plus cher qu’un autre, classé A et à Rennes, l’écart de prix atteint 26 %”. Vous l’aurez donc compris, bien que la performance énergétique d’un logement soit appréciable, celle-ci peut s’avérer moins onéreuse en fonction de son emplacement.

Les maisons anciennes classées A et B sont vendues entre 6 et 12% plus cher que celles classées D. Par quoi s’explique cette différence de prix ?

Les logements qui consomment le plus sont ceux qui sont généralement ceux qui sont catégorisés “passoire thermique”. C’est-à-dire les logements très mal isolés. Ajoutons également que les logements énergivores, sont ceux très anciens et dont le système de chauffage est non performant. Ces logements sont généralement situés en plein cœur du centre ville. Ce qui explique le prix généralement élevé. 

NB : Pour améliorer la performance énergétique des logements, la loi Climat et résilience comptent interdire la location de logements énergivores à compter de 2023. Ainsi, pendant l’été 2022, il sera interdit d’augmenter le montant des loyers classés F ou H au DPE. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur le DPE 👉 flammebleue-environnement.fr

Jusqu’à 30% d’économies réalisées sur vos factures d’énergie grâce aux travaux d’isolation

Isoler votre logement avec Flamme Bleue Environnement

  Sommaire

Une question ?

Partager l'article

Anais Fretti

Anais Fretti

Community Manager chez Flamme Bleue Environnement, je vous livre toutes les informations clés pour votre rénovation énergétique, et garantir votre transition énergétique.

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Articles récents

Contactez-nous

appel gratuit

10h - 19h du lundi au vendredi